ascreen

freemaths.fr

 Concours Général des Lycées 
Composition de Mathématiques

SciencesPo · Mathématiques
Épreuve d'Entrée : Prépa Noël

T. S T. ES

Maurice Druon, de l'Académie Française ...

« Toute grande vie, toute grande réussite suppose des dons, du labeur et de la chance. Ce sont précisément les trois conditions d'un succès au Concours général. Ne dispensant ni droit ni profit, apparemment inutile, le concours a cette utilité suprême de justifier chaque année pour des jeunes hommes et jeunes filles, exceptionnels ou valeureux, la confiance qu'ils ont en eux-mêmes. Le premier témoignage public d'une prédestination. »

Qui peut se présenter ?

La Composition de Mathématiques au Concours Général a pour fonction de distinguer les meilleurs élèves des lycées, sur des sujets conformes aux programmes officiels, mais dans le cadre d'une épreuve plus exigeante et plus longue (5 heures) que l'examen du baccalauréat.

Elle s'adresse aux élèves des classes de terminale S (et de terminales ES, L depuis 2017) des lycées d'enseignement publics et privés sous contrat. Les candidatures des élèves sont proposées par leurs professeurs au cours du premier trimestre de l'année de Terminale. L' épreuve a lieu au cours du deuxième trimestre (mois de Mars en général).

Préparer cette épreuve au Concours Général des Lycées, c’est prendre beaucoup de plaisir à résoudre de beaux problèmes qui montrent des mathématiques mystérieuses et fascinantes.

Et, c’est surtout partager une passion en développant :

  • son autonomie et sa capacité à apprendre par soi-même ou en groupe,
  • son " amour " pour les mathématiques,
  • ses capacités à rédiger un texte scientifique et à exposer ses idées,
  • ses qualités de résistance, d’opiniâtreté et de recherche,
  • son goût pour l’effort et la gestion d'une préparation de longue haleine.

La composition de Maths : quelques chiffres

  • Nombre de candidats au concours général des lycées en 2018, toutes matières confondues : 15 741.
  • Nombre de candidats à l'épreuve de mathématiques (S, ES et L) : 4 254.
    • 3 210 élèves pour la composition de mathématiques série S,
    • 1 044 élèves pour la composition de mathématiques séries ES et L.
  • 3 prix : premier, deuxième et troisième prix.
  • 5 accessits : 4ème, 5ème, 6ème, 7ème et 8ème.
  • 10 mentions au maximum.

S'agissant d'une compétition de type spécifique ne visant à récompenser que les meilleurs concurrents, aucun classement ni aucune notation n'est attribué aux autres candidats.

Palmarès 2018, série S

Félicitations

  • aux 18 élèves récompensés (3 prix + 5 accessits + 10 mentions),
  • à tous les professeurs qui les ont préparés pour relever ce beau défi,
  • au professeur Guy ALARCON du lycée Louis-le-Grand et ses trois élèves Paul CAHEN, Pierre-Alexandre BAZIN (14 ans) et Julien JAMPSIN pour avoir décroché les trois premiers prix !
  • et encore au professeur Guy ALARCON du lycée Louis-le-Grand pour l'obtention de 8 trophées (1er prix + 2è prix + 3è prix + 2è accessit + 4è accessit + 3 mentions).


Les Prix

1.Paul CAHEN • Lycée Louis-le-Grand à Paris
Professeur de mathématiques : Monsieur Guy ALARCON

2.Pierre-Alexandre BAZIN • Lycée Louis-le-Grand à Paris
Professeur de mathématiques : Monsieur Guy ALARCON

3.Julien JAMPSIN • Lycée Louis-le-Grand à Paris
Professeur de mathématiques : Monsieur Guy ALARCON



Les Accessits

1.Baptiste SERRAILLE • Lycée Ampère à Lyon

2.Alexandre POLO • Lycée Louis-le-Grand à Paris

3.Alexandre LEFEBVRE • Lycée Henri IV à Paris

4.Fabien ROGER • Lycée Louis-le-Grand à Paris

5.David HEURTEL-DEPEIGES • Lycée St-Louis de Gonzague à Paris



Les Mentions

Benjamin ALLOUCHE • Lycée Louis-le-Grand à Paris

Enzo BRECHLER • Lycée Germaine Tillion à Sain-Bel

Maxime CHABERT • Lycée Louis-le-Grand à Paris

Tim DELLA-CHIESA PASQUER • Lycée St-Michel de Picpus à Paris

Pierre-Marie ESMENJAUD • Lycée Notre-Dame à Valence

Damien FERBACH • Lycée Richelieu à Rueil-Malmaison

Thomas FUSELLIER • Lycée René Cassin à Macon

Tristan HUMBERT • Lycée Notre-Dame de Bellegarde à Neuville/Saône

Marceau JEANJEAN • Lycée Louis-le-Grand à Paris

Jack SOUAMI • Lycée franco-allemand à Buc

Palmarès 2017, série S

Félicitations

  • aux 18 élèves récompensés (3 prix + 5 accessits + 10 mentions),
  • à tous les professeurs qui les ont préparés pour relever ce beau défi,
  • au professeur Madame Vanessa VALLET et son élève Philippe ANJOLRAS du lycée franco-allemand à Buc pour avoir décroché le premier prix,
  • au professeur Monsieur Guy ALARCON du lycée Louis-le-Grand pour l'obtention de 4 trophées (2ème prix + 3ème prix + 3ème accessit + une mention).


Les Prix

1.Philippe ANJOLRAS • Lycée franco-allemand à Buc
Professeur de mathématiques : Madame Vanessa VALLET

2.Adrien SUTTER • Lycée Louis-le-Grand à Paris
Professeur de mathématiques : Monsieur Guy ALARCON

3.Yacob KAHANE • Lycée Louis-le-Grand à Paris
Professeur de mathématiques : Monsieur Guy ALARCON



Les Accessits

1.Pablo DESTIC • Lycée Bellevue à Toulouse
Professeur de mathématiques : Monsieur Hussein HAMMOUD

2.Nathan KESSLER • Lycée Fabert à Metz
Professeur de mathématiques : Monsieur Joël SCHWARZ

3.Aline CAHUZAC • Lycée Louis-le-Grand à Paris
Professeur de mathématiques : Monsieur Guy ALARCON

4.Joachim STUDNIA • Lycée Condorcet à Paris
Professeur de mathématiques : Monsieur Serge LORIT

5.Adrien LOPEZ • Lycée International à Saint-Germain-en-Laye
Professeur de mathématiques : Monsieur Serge SEGUIN



Les Mentions

Oscar BOUTIN • Lycée Louis-le-Grand à Paris
Professeur de mathématiques : Monsieur Guy ALARCON

Jérémie DENTAN • École militaire préparatoire à Aix-en-Provence
Professeur de mathématiques : Monsieur Jean-Jacques SEL

Marc DUFAY • Lycée Simone-Veil à Valbonne
Professeur de mathématiques : Monsieur Stéphane DE GIORGI

Gaёl GALLOT • Lycée Saint-Michel à Annecy
Professeur de mathématiques : Monsieur Vincent MARTINOD

Rémi LESBATS • Lycée Stanislas à Paris
Professeur de mathématiques : Madame Ségolène AUBIN

Adam MOURJANE • Saint-Bernard à Troyes
Professeur de mathématiques : Monsieur Emmanuel CLÉMENT

Amélie PICARD • Lycée Saint-Joseph à Bruz
Professeur de mathématiques : Madame Maëlle DAMAJ

Paul-Pierre RAX • Lycée Blaise-Pascal à Orsay
Professeur de mathématiques : Madame Adriana BOHE

Simon REBER • Lycée Laure-Gatet à Périgueux
Professeur de mathématiques : Monsieur Rémi DENIAUD

Théo TA • Lycée Gérard-de-Nerval à Noisiel
Professeur de mathématiques : Monsieur Frédéric AUZENDE

Palmarès, série S : autres années

2018 : 2è édition pour les séries ES et L !

Depuis 2017, les élèves de Terminales ES et L ont eux aussi droit à leur épreuve de mathématiques au Concours Général des Lycées !

Les prix décernés, pour cette seconde édition sont :

1er prix Alice PAIN
Lycée Claude Monet à Paris
2ème prix Thomas GAUVIN
Lycée privé Saint-Louis-de-Gonzague à Paris
3ème prix Elvire DUPUIS
Lycée Henri IV à Paris

2017 : les séries ES et L dans la course !

Depuis 2017, les élèves de Terminales ES et L ont eux aussi droit à leur épreuve de mathématiques au Concours Général des Lycées !

Les prix décernés, pour cette première sont :

1er prix Alexia de LOUBENS de VERDALLE
Lycée privé Saint-Louis-de-Gonzague à Paris
Professeur de mathématiques : Madame Sixtine PLOMION
1er prix Violaine NAMY
Lycée privé Saint-Louis-de-Gonzague à Paris
Professeur de mathématiques : Madame Brigitte LEGROS
3ème prix Émeraude BOISSON
Lycée privé Saint-Jean-de-Passy à Paris
Professeur de mathématiques : Madame Christine VERRIÈRE

Un peu d'histoire ...

Le Concours Général trouve son origine dans les fondations de prix faites au XVIIIe siècle, essentiellement par les chanoines Le Gendre (1733) et Collot (1755). La première distribution de prix eut lieu le 23 août 1747, en présence du Parlement de Paris, sous la présidence de Maupeou, futur chancelier. La dernière distribution de cette première mouture du Concours Général eut lieu en 1793, date à laquelle il fut supprimé, en conséquence d’une réorganisation des institutions académiques décidée par la Convention.

Le Concours Général est rétabli en 1803 pour les seuls lycées de Paris, puis étendu en 1818 à celui de Versailles. Une extension à l’ensemble des collèges royaux des départements est tentée en 1838, mais abandonnée dès 1839, notamment en raison des complexités d’organisation à une époque où les communications étaient moins aisées qu’aujourd’hui.

Une nouvelle tentative d’en faire un concours national eut lieu en 1848, mais échoua également. Et ce n’est qu’en 1864 que Victor Duruy, ministre de l’Instruction publique, put l’étendre aux départements, sous forme d’un concours à deux étages : les Académies organisaient chacune leur propre concours, dit concours académique, suivi d’un Concours Général des départements entre les lauréats des concours académiques. Les Académies de Paris et de Versailles gardaient leur propre Concours Général.

En 1880, les concours académiques furent supprimés, mais les deux Concours, Paris et sa couronne d’une part, les autres départements d’autre part, furent maintenus jusqu’en 1904, année où l’ensemble fut supprimé à la suite d’une polémique sur l’importance, jugée par certains excessive, donnée à la préparation du Concours Général dans certains établissements.

Toutefois dès 1911 des voix s’élevèrent pour en demander le rétablissement. En 1913, la fédération nationale des professeurs de lycée demanda que fut mise à l’étude sa restauration dans une organisation améliorée. Le ministre nomma une Commission, le ministère tomba, la guerre survint… et c’est en 1921 que Léon Bérard, ministre de l’Instruction publique soutenu par Edouard Herriot, rapporteur du budget, le rétablit. Il le limitait aux classes de 1ères et terminales.

Enfin en 1923, le Concours Général prit sa forme nationale actuelle par abolition de la distinction entre Paris et la province.

Le concours général était limité à l'origine au français, au latin, au grec, à l'histoire, aux mathématiques et à la physique, et ne s'adressait qu'aux garçons.

Il ne s'est ouvert aux filles qu'en 1924...